basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

Une reprise réussie

BATTUS 2 à 1 à Lens pour leur dernier match de 2020, les Brestois se sont remis en ordre de marche à l’aube de cette nouvelle année. Rien de mieux qu’un match à la maison pour reprendre le droit chemin et conforter le statut de forteresse qu'a le stade Francis-le Blé. Avec la victoire de ce mercredi soir, Brest a gagné 6 de ses 9 matches à domicile en Ligue 1 cette saison (1 nul, 2 défaites). Une enceinte que les joueurs affectionnent particulièrement et connaissent bien, au grand désarroi de leurs adversaires. L’OGC Nice en a fait les frais à l'occasion de cette 18ème journée.

 

Si le début de la rencontre est à l'avantage des Niçois, Brest est pourtant le plus dangereux. Heureusement pour les visiteurs, leur gardien Benitez est à la parade face à de belles frappes de Faivre (14e) et Cardona (20e). Les Brestois accélèrent, continuent de faire pression sur le bloc niçois et ne tardent pas à ouvrir le score : Benitez repousse une nouvelle frappe de Faivre mais Mounié a suivi et marque : 1-0 (23e). Brest double rapidement la marque par Honorat qui profite d'une mauvaise passe en retrait de Lotomba pour éliminer Benitez et marque dans le but vide : 2-0 (28e). Aucun joueur de Brest n’a été impliqué sur plus de buts en Ligue 1 cette saison que Franck Honorat et Steve Mounié (5 buts et 3 passes décisives chacun). Brest peut gérer mais n'est pas à l'abri, Larsonneur se causant une énorme frayeur en dégageant un ballon sur sa transversale puis le poteau avant de ressortir (36e). À la mi-temps, les hommes d’Olivier Dall’Oglio rentrent au vestiaire sur le score de 2 à 0.


 

 

Pas de changement à la mi-temps mais les Niçois, contrairement à la première période, reprennent la possession du ballon. Les Brestois ont du mal à se défaire de l’étreinte des Aiglons et cela se ressent. Des signes d’agacement apparaissent à l’image d’Honorat qui prend un carton jaune (son 2e de la saison) à la 52e minute. Malgré cela les Ty-Zefs défendent bien, font bloc et acceptent de ne pas avoir le pied sur le ballon. Les Niçois de leur côté peinent à la finition et ne profitent pas de leur domination. Brest se montre dangereux en contre et à plusieurs reprises a l’occasion de marquer, comme la belle opportunité de Romain Faivre à la 68e , qui tente d'enrouler sa frappe à l'entrée de la surface. Le tir frôle le poteau. Le 3e but brestois leur tend les bras. Côté défensif, les Ty-Zefs continuent de faire le job. Larsonneur fait un arrêt décisif face à Gouiri à la 76e. D'une manchette, le gardien brestois repousse le ballon face à l'attaquant niçois qui se présentait face à lui.

 

 

Au coup de sifflet final, les Brestois sortent logiquement vainqueurs face à l’OGC Nice grâce à leur efficacité offensive en 1ère mi-temps et leur solidarité défensive en 2ème période. Brest affiche 26 points après 18 matches de Ligue 1 cette saison, son meilleur total à ce stade de la compétition depuis 2010/11. Une victoire qui a forcément ravi le coach brestois Olivier Dall’Oglio qui s’exprimait en conférence de presse : « On a été solides. À Lens, on n’avait pas fait les efforts, ce soir on a vu un collectif. Notre vrai visage, compact, solide avec des courses. Beaucoup de discipline tactique. » De bonne augure avant d’aller ce samedi au Parc des Princes affronter le Paris Saint-Germain.

 

 

© Crédit photo : Gauthier Le Roux

7 janv. 2021