basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

04.10.20 | Solides ces Ty-Zefs !

Au bout d’une rencontre où ils ont moins eu le ballon que d’habitude, les Brestois se sont imposés face à Monaco en ayant affiché une grosse solidarité défensive et de la hargne durant 90 minutes. Après la frustration de la défaite il y a une semaine à Angers, les Rouge et Blanc engrangent là trois précieux points qui leur offrent un bilan équilibré au moment de la première trêve internationale.

« 15 minutes suffisent pour perdre un match ». Les regrets étaient monégasques à l’issue de la partie et les mots du coach Niko Kovac traduisaient sa déception de ne pas avoir vu ses hommes entrer de la meilleure des manières dans la partie. Les Brestois, à qui on avait reproché une défense perméable depuis le début de la saison, ont eux su se montrer réalistes sur l’une de leurs rares occasions et surtout extrêmement solides durant la totalité de la partie.


Malgré les absences d’Ibrahima Diallo, transféré à Southampton, et Christophe Hérelle, contraint d’observer un temps de repos suite à son choc à la tête à Angers, le collectif brestois n’a jamais cédé face pourtant à de sérieux clients comme Ben Yedder, Volland ou Jovetic. Surtout, le coach Dall’Oglio a aussi pu être convaincu que ses protégés peuvent livrer, avec le succès au bout, une partie bien différente de leurs standards.

L’AS Monaco a ainsi plutôt globalement monopolisé le ballon durant le match (64% de possession) et souvent empêché les Brestois de ressortir, proprement ou pas. Avec 21 tentatives, mais seulement 2 cadrées, les joueurs du Rocher ont affiché quelques lacunes dans la finition. Une tare qui ne leur ressemble pas vraiment puisqu’ils détenaient jusqu’à ce match le record en cours concernant le nombre de rencontres consécutives en Ligue 1 (16) avec au minimum un but inscrit.


Face à un joli bloc brestois, solidaire et pouvant compter sur l’apport défensif de tous les joueurs sur le terrain, l’ASM a ainsi calé même si à la toute dernière minute du temps réglementaire, Badiashile a eu l’occasion aux six mètres pour offrir un point aux siens. Mais il était écrit que ce SB29 se montrerait totalement hermétique ce dimanche après avoir déjà concédé 12 buts sur les 5 premières rencontres. Et comme il avait eu la bonne idée d’ouvrir le score rapidement, c’est un après-midi tout bénéf’ qu’à vécu un Le Blé encore une fois limité à la jauge de 5 000 supporters.

Le buteur du soir était d’ailleurs bien pressé de quitter le stade à l’issue de la rencontre, non pas pour rejoindre un autre club en cette fin de mercato, mais pour honorer sa première convocation avec les Espoirs. Une distinction bien méritée pour celui qui a signé face à Monaco sa deuxième réalisation de la saison en reprenant victorieusement un centre de Gaëtan Charbonnier (1-0, 8e). Comme les autres Brestois, il n’a pas eu autant de mouvements offensifs à se mettre sous la dent qu’à l’accoutumée mais, comme les autres, il a fait les efforts défensifs pour préserver ces précieux points.
Neuf points après six journées, c’est le premier bilan pour cette nouvelle cuvée du Stade Brestois. De quoi avoir le sourire pendant les 15 jours de trêve internationale qui s’avancent maintenant avant un déplacement à Nantes.


(crédit photos : Gauthier Le Roux/SB29)